Nouvelles

Otraco Unatra

Transport

Navires

Trains

Avions

 

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Kinshasa, 26 Juin 2015

TRAFIC FERROVIAIRE DOUZE ANS APRÈS : c'est reparti entre Kinshasa et Matadi

Société commerciale des transports et des ports (SCTP)

 

Le 29 juin dernier, à la veille de la fête de l'indépendance, le train express a relié la ville de 9 à celle de Matadi pour la première fois depuis douze ans. Lors d'un voyage de sept heures, le train a atteint une vitesse moyenne de 55 km/h, alors qu'il était impossible de dépasser 20 km/h avant que la voie n'ait été réhabilitée. Ce fut un cadeau du 55eme anniversaire de l'indépendance de la République Démocratique du Congo, du Président Joseph KABILA KABANGE à la population du Kongo Central.

 

10,7 millions de dollars pour le chemin de fer

 

A fin de continuer à améliorer ces performances, le gouvernement a débloqué une enveloppe de 10,7 millions de dollars. Cette somme prélevée sur la Redevance logistique terrestre (RLT) va permettre de mettre à neuf la ligne ferroviaire entre les deux villes, en évacuant les marchés et les habitations informelles qui se sont constituées aux abords des gares, en nettoyant les immondices et en désensablant les voies lorsque Cela Sera nécessaire. La rénovation de la gare : A Le GO est donné pour le retour du Train Express à Kinshasa.

Est de Kinshasa a déjà débuté, sur fonds propres de la sctp, et de nombreux wagons du train express ont été restaurés.

 

Une alternative à la route nationale 1

 

À terme, la ligne de chemin de fer Kinshasa-Matadi doit reprendre sa fonction dans le transport de gros tonnages. De quoi délester le trafic sur la RN 1, trop sollicitée, et donc détériorée, en particulier par les transporteurs routiers. « L'objectif, résume M. KIMBEMBE Mazunga, le DC de la SCTP, c'est de montrer aux importateurs que la voie est sûre aujourd'hui (...) Tout ce qui transite par le port de Matadi peut arrivera Kinshasa par train. C'est pourquoi nous devons augmenter notre capacité d'évacuation ».

 

Des partenaires pour valoriser le patrimoine de la SCTP

 

Pour mener sa politique de redressement de la SCTP, la nouvelle équipe dirigeante s'est appuyée depuis le mois de mars dernier sur ses fonds propres, après avoir assainit ses comptes, sur les fonds de son actionnaire principal, l'État, à travers la Redevance logistique terrestre (RLT), ainsi que sur l'apport de bailleurs internationaux. L'entreprise publique est également ouverte à toute collaboration, avec des tiers publics ou privés, afin de valoriser son important patrimoine immobilier et forestier.

Elle dispose en effet de 508 immeubles d'habitation a Kinshasa, de centres hospitaliers et d'unités de formations, et même d'une zone d'exploitation forestière de plus de 120000 hectares dans la province du Bandundu.

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Kinshasa, Mars 2015

Un nouveau souffle sur le Géant Congolais du transport multimodal

Société commerciale des transports et des ports (SCTP)

La SCTP se transformeer pour mieux rép ondre à ses missions. En six mois, la nouvelle équipe nommée à la tête de cette société par le Président Joseph KABILA KABANCE le 26 mars 2015, a relancé le trafic ferroviaire entre Kinshasa et Matadi, et fluvial, entre la

capitale et Kisangani. Avec le soutien du gouvernement,elle s'attèle à la modernisation des ports maritimes et fluviaux intérieurs. Pour parvenir à ses fins, elle s'appuie sur une gestion saine de ses comptes et de ses ressources humaines.La SCTP, cette société de l'État, chargée de léxploitation ferroviaire entre Kinshasa et Matadi ainsi que de la gestion des ports maritimes en République démocratique du Congo, affiche depuis six mois de fortes ambitions.L'ex-Office national des transports (ONATRA),gère également le réseau interurbain de la capitale congolaise.

 

Investissements Prioritaires Programma de la SCTP (en dollarsUS)

Projets Coût

Port de Matadi 9 006 201

Port de Boma 1 095 161

Port de Kinshasa 2 580 646

Port et transport Fluviaux 3 440 860

Chantiers navals 4 263 441

Chemin de fer Matadi-Kinshasa 67 380 000

Chemin de ver interurbain 13 572 080

Coût total 87 766 309

(Source;SCTP)

 
 
 

La SCTP projette à moyen terme, à travers un plan d'urgence en cours d'exécution, d'atteindre une capacité d'évacuation par chemin de fer de 600 000 tonnes par an et de 3,5 millions de tonnes dans ses ports maritimes de Boma et de Matadi, contre 100 000 et 2,9 millions tonnes actuellement. Son ambition, redevenir pour les importateurs, ce partenaire privilégié et incontournable dans son domaine d'activité, afin de contribuer au développement économique de la RDC.

 

Pour l'atteindre, elle met en œuvre une politique de relance de son activité et de rénovation de ses infrastructures, motivée par le souci de reprendre son statut d épine dorsale de l'Économie Nationale.

Des resultaten en hausse en 2015

1erTrimeste 2015 2erTrimeste 2015

Trafic merchandisers (en tonnes)

832 649 918 297

Dont port maritimes

774 237 846 365

Dont port de Kinshasa

40 453 44 830

Dont port et transport fluviaux

7 728 17 905

Trafic voyageurs (en nombre)

111 800 128 266

(Source;SCTP)

© Copyright 2016 Website by www.otraco- onatra.be

www.congo-1960.be

Mail